Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 12:40
3724056475 51942aff8d z
De la victoire sur Syagrius en 486 aux accords d' Évian du 18 mars 1962, la France a été en guerre quasi permanente circonstance qui a  façonné autant sa mentalité que sa culture. Depuis bientôt cinquante ans, soit près de deux générations, la France est en paix, circonstance inédite dans son histoire. Deux sociétés ainsi se côtoient, toutes deux françaises, et pourtant chacune étrangère de l'autre.


LA FRANCE, UNE HISTOIRE DE GUERRES
D’aucuns des lecteurs seront étonnés de lire que de 486 à    1962 la France était en guerre soit pendant très exactement 1476 ans de son histoire. Un record… C’est pourtant la stricte vérité car lorsqu’elle n’est pas en guerre, elle est en après-guerre    ou en avant-guerre. Elle la fait, s’en remet ou la prépare !
La plupart du temps profite de s’en remettre pour déjà la préparer, inlassablement, depuis sa fondation. Pas une génération n’en    fut épargnée, ne s’en est dispensée : guerre étrangère, guerre civile, guerre coloniale, guerre révolutionnaire, guerre religieuse, les Français sont    toujours en guerre, en après-guerre ou en avant-guerre.
La spécificité française vient de ce qu’elle a toujours été en guerre depuis sa création en ce sens que chaque génération a connu sa guerre, ayant à chaque fois mobilisé l’essentiel des forces vives du pays. Très tôt, l’État s’est donc construit sur des nécessités de guerre et l’impôt levé,  par exemple, l’a été le plus souvent à des fins de financement de la guerre
Dans cette culture de guerre, même  lorsque la France est en paix, elle est encore en guerre, en après-guerre ou en avant-guerre. Aussi, même lorqu’elle est en paix, elle n’oublie pas la guerre. 
Oui,  elle  profite de se remettre de ses guerres  pour déjà en préparer d'autres,inlassablement, depuis sa fondation. Pas une génération n’en fut  épargnée, ne s’en est dispensée : être français, c'est sinon porter l'uniforme du moins collaborer a la guerre,pourrait-on dire de 7 a 77 ans, toutes origines sociales, tous genres confondus.

Ce n’est que depuis 1962 que nos compatriotes  sont en paix et pour la première fois de leur histoire, depuis plus de deux  générations, bientôt 50 ans, sans même une petite perspective sérieuse de guerre à l’horizon.
 
Douce paix.
 
Quand on fait observer ce fait aux Français ils restent incrédules et souvent cherchent à minimiser l’influence des guerres sur le cours de leur histoire et de leurs  mentalités.
 
En réalité, c’est peu dire qu’elles ont façonné la mentalité collective des Français non pas seulement par leur fréquence mais également par leur importance.

Concernant la fréquence, deux récapitulatifs en annexe retracent l’histoire des guerres principales menées en France ou par la France de 486 à 1962. La liste interminable des conflits se passe de tout commentaire.
 
 Concernant leur importance, plutôt que de retracer des inventaires morbides trois chiffres suffiront à donner la mesure des engagements ou, pour le dire de manière plus
colorée, l’importance des saignées : à chaque fois ponctionnées dans les plus
jeunes classes nubiles de 18 à 35 ans.
 
 Donc, sous le bon roi Louis IX (SaintLouis), au beau milieu du XIIIe siècle, la France compte environ vingt millions d’habitants et, comme tel, le pays le plus peuplé d’Europe et de loin. Au XVIIe siècle, sous Louis XIV, sa population n’a pas tellement augmenté (les guerres toujours) : vingt cinq millions  d’habitants c'est-à-dire  autant que la Russie de l’époque. Score honorable. A l’aube de la première guerre mondiale, elle compte quarante millions d’habitants.  Les progrès de la science. Un siècle plus tard, soixante millions d’habitants alors que la Russie, diminuée par rapport au Tsar de toutes les Russies, compte encore cent quarante trois millions  d’habitants et qu’elle aussi dut payer son tribut de guerres et pas des moindres.
La France en guerres n’est pas une fiction mais une douloureuse et permanente réalité : ce sont de vraies guerres parfois très longues, comme la guerre de Cent ans, toujours
douloureuses ce dont rend bien compte la stagnation démographique française sur longue période et l’écart avec sa cousine russe. 


 
Dans cette France en guerres, le leitmotiv ne peut être la prospérité mais seulement la sécurité du groupe. Et dans une société de guerre, les objectifs communément admis ne
peuvent être les mêmes que ceux pratiqués dans une société de paix qui, n’ayant
pas à gérer sa sécurité, peut entièrement se consacrer à sa seule prospérité.
Il y eût des conflits, il y en a et il y en aura encore : on n’efface pas 1500 ans de
culture de guerre en 50 ans de paix. La culture de guerre est une culture
institutionnelle qui, sur l’autel de la sécurité du groupe demande beaucoup de
discipline et de sacrifice aux individus qui en aucun cas ne sont autorisés à
dire «JE SUIS». Si on est en guerre, la discipline est notre seule sauvegarde.
La nation en guerre ne veut donc voir qu’une seule tête, n’espère qu’une seule
attitude, le sacrifice personnel.
 
La culture de paix, que nous connaissons depuis 1962,  est inverse : elle a
besoin de toutes ses libertés et de tous les talents individuels pour faire pousser la prospérité. De ce point de vue, c’est une société essentiellement libertaire permissive et en tout contractuelle.


 

 
LE COMPLEXE FRANCAIS


 
Aussi la France,victime de son histoire, vit-elle dans ce paradoxe qu’elle est encore organisée pour la guerre mais vit dans la paix, que son État et ses mentalités restent
institutionnels alors que ses forces vives et ses individus sont déjà contractuels.
C’est en ce sens qu’il faut relire les événements de 1968 : la jeunesse contractuelle s’oppose au pouvoir institutionnel chacun avec sa logique propre et opposée. En somme, depuis les événements de mai 1968, la France n’en finit pas de se dés
institutionnaliser, de sans cesse rajouter du contractuel partout où elle le peut.
Du point de vue clinique c’est à proprement parler un schéma schizophrène. Et la névrose en politique n’est jamais une maladie durable.


 La France est devant cette alternative : soit elle rentre en guerre, soit elle devient
contractuelle.
Au fond, n’importe lequel de ces deux choix est admissible mais elle ne peut pas rentrer dans le XXIe siècle sans faire ce choix.


 
A moins de considérer qu’elle a déjà fait le choix de la société contractuelle à force de
privatisations de son secteur nationalisé, de refus réitéré de rentrer dans des
processus de guerre, de partout donner l’avantage à l’individu sur l’uniforme,
aux organigrammes horizontaux sur les organigrammes pyramidaux, au consentement
sur l’ordre, aux Français sur la France, à la liberté sur la contrainte.
Il y a ainsi une France institutionnelle et une France contractuelle qui se côtoient, se combattent et ne se comprennent pas.Tout les oppose. L'une en appelle à l'obéissance à la loi, au comportement citoyen,  à la sécurité et voit la guerre partout, et là où elle n'est pas, la met encore, judiciairement ou autrement. L'autre en appelle à la liberté, au consentement, au contrat, qu'elle veut mettre partout même là où ça ne se peut.
L'une n'est pas à droite et l'autre à gauche, ou l'inverse, mais plus logiquement, étant tous egalement vertueux ou humains, contractuels et institutionnels se répartissent en proportion égales dans chaque corps intermédiaire, de la famille à la nation.
 
 L'une se souvient de la guerre. L'autre ne veut voir que la paix.
Un jour nous choisirons ou l'histoire pour nous. 


 
Mais efface-t-on aussi facilement,  donc par nous-memes ou à la suite de  l'Histoire,1500 ans de culture de guerre et, encore plus certainement,  oserions-nous dire que pour être en paix depuis 50 ans, nous le sommes définitivement ?


 
Personne n'oserait cette bravade car tout le monde sait lire et personne n'a  perdu sa mémoire, comme le démontre les annexes : c'est en 2014 que nous aurons vraisemblablement la réponse...


 
 

 
François DESVIGNES

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/var/gendarmerie_gr/storage/images/decouverte/2eme-regiment-d-infanterie/1200-5-fre-FR/2eme-regiment-d-infanterie_articlewide.jpg
 
LES PRINCIPAUX CONFLITS DE L’HISTOIRE DE FRANCE
 
LE MOYEN-AGE
 
 
481 : avènement de Clovis, roi des Francs saliens.
486 : victoire contre Syagrius, dernier représentant romain en Gaule.
496 : victoire de Tolbiac sur les Alamans.
500 : campagne contre les Burgondes.
507 : victoire des Francs contre les Wisigoths.
510 : Clovis seul Roi des Francs.
523-534 : conquête du royaume burgonde par les Français. 
537 : conquête de la Provence par les Français.
555 : Clotaire 1 er soumet la Bavière.
556 : Les Français soumettent les Saxons.
569-575 : raids des Lombards en Gaule.
579 : invasion des Bretons.
600 : reprise de la guerre entre Clotaire II, Tihert II et Thierry II : guerre civile.
613 : Clotaire II reconstitue l’unité du royaume et nomme à la tête de chacune des  provinces seigneuriales un maire du Palais.
614 : Clotaire II réunit une assemblée des Grands et publie un édit de paix : fin des guerres.
630 : campagnes de Dagobert contre les Frisons.
677 : reprise de la guerre entre la Neustrie et l’Austrasie.
680 : Pépin II maire du Palais d’Austrasie.
687 : Pépin II maire du Palais de Neustrie.
709 –712 : campagne contre les Alamans.
714 : mort de Pépin, Charles Martel maire du Palais d’Austrasie lui succède, soulèvement des Neustriens
716-720 : guerre et victoire contre les Neustriens.
720-725 : invasions arabes dans le sud.
732 : victoire sur les arabes à Poitiers par Charles Martel.
720-738 : conquête de la Germanie par Charles Martel.
736-739 : campagnes victorieuses contre les arabes en Provence.
743-746 : campagnes de consolidation en Aquitaine et en Germanie.
752-759 : conquêtes contre les arabes de la Septimanie.
754-756 : campagnes d’Italie contre les Lombards, Pépin restitue au Pape ses États.
760-768 : campagnes et soumission définitive de l’Aquitaine.
768 : mort de Pépin le bref.
773-774 : campagne de Charlemagne contre les Lombards.
778 : expédition d’Espagne (Roland et le col de Roncevaux).
799 : expédition contre la Bretagne.
811 : deuxième guerre contre les Bretons.
814 : mort de Charlemagne, Son fils, Louis 1er  lui succède.
818 : expédition contre les Bretons.
820 : premier raid normand sur la Seine.
824 : raid normand sur Noirmoutier.
834-854 : invasions normandes
856-861 : invasions normandes (pillage de Paris en 858 et 861).
858 : invasion de la France par Louis le Germanique.
859 : victoire de Charles le chauve contre Louis le Germanique.
888 : victoire du roi Eudes, nouvellement élu, à Mont faucon sur les Normands.
890 : installation des Sarrasins (arabes) en Provence.
898 : victoire de Charles III sur les Normands à Jaucourt.
910 : fondation de l’Abbaye de Cluny
911 : victoire de Chartres sur les Normands, les normands s’installent en……..Normandie (Traité de Saint-Clair-sur-Epte).
913 : début des raids hongrois en France (également 917, 924, 935, 937, 954).
920-922 : révolte des Grands contre Charles III qui s’enfuit en Lorraine.
923 : victoire des Grands à Soissons.
925 : pillage de Fréjus par les Sarrasins.
925-973 : guerre larvée contre les Sarrasins jusqu’à la reprise de la Garde Freinet.
978 : guerre pour la Lorraine contre Othon II empereur d’Allemagne.
985 : Reprise de Verdun.
1014 : La Corse est libérée des Sarrasins la chrétienté d’assiégée devient conquérante.
1046-1053 : campagne d’Italie, victoire sur l’armée pontificale à Civitella.
1066 : victoire de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, à Hastings, conquête de l’Angleterre.
1095 : prédication de la première croisade par Urbain II.
1096-1099 : première croisade.
1101-1137 : guerre contre les vassaux du roi de France.
1109-1119 : revendication de la Normandie par Henri 1er d’Angleterre.

1114 : apparition de l’hérésie cathare et extension dans le midi; fin de l’unité religieuse en France.
1123-1124 : nouvelle guerre entre Louis VI et Henri Ier.
1137-1138 : révoltes communales.
1147-1149 : deuxième croisade.
1154 : Henri Plantagenêt, roi d’Angleterre, du fait de son mariage avec Aliénor d’Aquitaine, répudiée par Louis VII,  domine la moitié ouest de la France.
1167-1169 : guerre franco-anglaise, paix de Montmirail.
1173 : reprise de la guerre.
1177 : traité de St. Rémy entre la France et l’Angleterre.
1181 : coalition des comtes de champagne, Bourgogne et de Flandre contre Philippe Auguste, roi de France.
1185 : traité de Boves fin des hostilités avec la Champagne et la Flandre.
1190 : départ de Philippe Auguste pour la Troisième Croisade.
1194 : conquête de la Normandie par le roi de France.
1194-1198 : guerre franco-anglaise défaite de Courcelles.
1202 : Philippe Auguste confisque toutes les possessions anglaises en France et ré envahit la Normandie.
1204-1208 : Philippe Auguste conquiert la Touraine, l’Anjou, le Poitou, Nantes, la Normandie aux Anglais.
1209 : début de la croisade contre les Albigeois
1212 : Victoire de Simon de Montfort contre le Comte de Toulouse à Castelnaudary, première défaite des Albigeois.
1213 : coalition anglo-germanique et des Flandres contre le roi de France.
1214 : victoire de Philippe Auguste à Bouvines contre la coalition : l’État est né.
1216 : deuxième campagne contre les Albigeois.
1216-1217 : débarquement en Angleterre par le prince Louis, défaite à Lincoln.
1217-1221 : cinquième croisade.
1218 : troisième croisade contre les Albigeois.
1224 : Louis VIII soumet le Poitou et la Saintonge.
1226 : quatrième croisade contre les Albigeois, conquête d’Avignon.
1228-1129 : sixième croisade en terre sainte.
1228-1235 : nouveaux soulèvements des vassaux.
1230 : débarquement des Anglais et d’Henri III en France pour la «reconquête».
1235 : la France et l’Angleterre signent une trêve de 5 ans.
1242 : Henri III débarque en France, victoires françaises de Taillebourg et de Saintes.
1243 : nouvelle trêve de 5 ans.
1244 : capitulation de la forteresse cathare de Montségur : restauration de l’unité religieuse.
1248-1254 : septième croisade sous la houlette de Louis IX (St. Louis).
1270 : huitième croisade.
1280 : révolte du peuple contre les oligarchies municipales.
1282 : vêpres siciliennes (massacre des Français en Sicile).
1284 : Philippe III lance la croisade d’Aragon, avènement de Philippe le Bel.
1294 : Philippe le Bel saisit le Duché d’Aquitaine, ouverture du conflit franco-anglais.
1296 : conquête de la Guyenne par les Français.
1297 : victoire française de Furnes sur les Allemands et les Flamands.
1300 : occupation de la Flandre par les Français.
1302 : massacre des Français par les Flamands (matines de Bruges), défaite française à Tournai.
1304 : victoire des Français sur les Flamands à Mons en Pévèle.
1306 : expulsion des juifs hors du royaume, confiscation de leurs biens.
1307 : arrestation de tous les Templiers et confiscation de leurs biens.
1314 : exécution de Jean de Molay, grand maître de l’Ordre du Temple, mort de Philippe le Bel, l’état  est pérenne.
1320-1322 : révolte des pastoureaux qui massacrent les juifs.
1323-1328 : soulèvements de la Flandre et victoire de Cassel sur les insurgés.
1334 : Édouard III d’Angleterre revendique la couronne de France.
1338 : massacre des  juifs.
1339 : débarquement des troupes anglaises.
1340 : défaite navale de Lécluse.
1347 : perte de Calais.
1348-1349 : en pleine guerre de cent ans, la peste noire (perte de la moitié de la population) !
1355 : reprise du conflit franco-anglais.
1356 : défaite de Poitiers, Jean II prisonnier.
1359 : Traité de Londres : perte de la moitié de la France et paiement d’une forte rançon pour la libération du roi et reprise du conflit, les États de la langue d’oïl n’ayant pas voulu le signer (les chevauchées d’Édouard dans le Nord de la France)
1361 : les routiers (mercenaires) ravagent le sud de la France.
1364 : victoire française de Cochère par Du Guesclin.
1369 : confiscation de l’Aquitaine aux Anglais par Charles V.
1370 : Chevauchées dévastatrices du Prince noir, fils d’Édouard III d’Angleterre.
1372-1373 : Conquêtes de Charles V de l’essentiel des possessions anglaises.
1372-1375 : la peste.
1375-1390 : les Anglais ravagent la France.
1380-1383 : révoltes fiscales.
1396 : signature d’une trêve de 25 ans entre l’Angleterre et la France (totalement épuisée).
1404 : reprise des hostilités par la France.
1415 : désastre français d’Azincourt, défaite d’Harfleur, tournant de la guerre de Cent ans, sortie progressive du Moyen-Age.
1418 : les bourguignons maîtres de Paris.
1419 : prise de Rouen par les Anglais.
1422 : Charles VII surnommé roi de Bourges par dérision.
1429 : Jeanne d’Arc et le siège d’Orléans.
1430 : Jeanne d’Arc prisonnière.
1431 : mort de Jeanne d’Arc.
1438-1439 : nouvelle épidémie de peste.
1439 : la taille devient permanente pour l’entretien de l’armée.
1140 : Praguerie (révolte des nobles contre l’autorité royale).
1441 : libération de l’Ile de France.
1445 : création d’une armée permanente.
1448 : reprise du Mans.
1449 : rupture de la trêve franco-anglaise, prise de Rouen.
1450 : victoire française de Formigny, reprise de Caen, Cherbourg.
1453 : prise de Bordeaux, victoire de Castillons, fin de la guerre de cent ans.
1465 : guerre de la ligue du bien public (révolte nobiliaire), victoire de Montlhéry.
1475 : Charles le Téméraire conquiert la Lorraine.
1476 : défaite de Charles le Téméraire à Morat.
1477 : bataille de Nancy et mort de Charles le Téméraire, Louis XI occupe la Bourgogne.
1480-1481 : annexion de l’Anjou, du Maine, et de la Provence après la mort du Roi René
1485 : la guerre folle (rébellion des princes) et paix de Bourges.
1486 : Maximilien d’Autriche attaque le nord du royaume.
1491 : prise de Nantes par les Français.
 
3724056475 51942aff8d z 
LES PRINCIPAUX CONFLITS DE L’HISTOIRE DE FRANCE.
 
LES TEMPS MODERNES.
 
   
1494 : début des guerres d’Italie par Charles VIII.
1495 : victoire de Formue.
1496-1497 : perte du royaume de Naples.
1499 : Louis XII reprend les guerres d’Italie et conquiert  le Milanais.
1500 : victoire de Sforza.
1501-1504 : reprise et perte du royaume de Naples.
1511: début de la Sainte Ligue contre la France.
1513 : défaite de Novare, les Français évacuent l’Italie.
1515 : mort de Louis XII, avènement de François 1er, victoire de Marignan.
1521 : début de la guerre entre Charles Quint allié d’Henri VIII d’Angleterre et François 1er.
1522-1523 tentatives  d’invasions par les Espagnols au sud, les Impériaux à l’Est, les Anglais en Picardie.
1524 : défaite à la Sesia.
1525 : défaite de Pavie.
1529 : Paix des Dames, la France renonce à l’Italie.
1535 : répression contre les réformés.
1536 : reprise de la guerre contre Charles Quint.
1538 : trêve de Nice (prévue pour dix ans qui en durera quatre).
1542 : reprise de la guerre entre François 1er et Charles Quint
1544 : victoire de Ciceroles.
1547 : mort de François 1er, avènement de Henri II, persécutions contre les protestants
1553-1554 : opérations militaires dans le rd de la France entre Henri II et Charles Quint.
1557 : défaite de St. Quentin face aux Espagnols.
1559 : Traité de Cateau Cambrésis entre la France, l’Angleterre et l’Espagne.
1560 : les protestants essaient de kidnapper le roi.
1572 : massacre des protestants le 24 août (St. Barthélémy).
1574 : reprise de la guerre de religion (qui n’avait jamais réellement cessé).
1577 : le roi prend la tête des catholiques de la ligue.
1580 : prise de Cahors.
1585 : reprise de la guerre.
1589 : mort d’Henri III assassiné avènement d’Henri IV.
1595 : Henri IV déclare la guerre à l’Espagne, victoire de Fontaine Française.
1600 : déclaration de guerre à la Savoie.
1610 : assassinat d’Henri IV après 7 tentatives infructueuses, avènement de Louis XIII.
1624 : reprise de la lutte contre les protestants et victoire navale de l’île de Ré.
1627-1628 : siège de la Rochelle.
1630 : occupation de la Savoie.
1632-1633 : occupation de la Lorraine.
1635 : intervention de la France dans la guerre de Trente ans.
1640 : prise d’Arras et conquête de l’Artois.
1642 : conquête du Roussillon, victoire à la bataille des Fourches sur les Espagnols.
1643 : victoire de Rocroi sur les Espagnols.
1644-1648 : les Français occupent la rive gauche du Rhin, les Pays Bas et Dunkerque.
1648 : victoire française à Zusmarhausen sur les Impériaux, à Lens sur les Espagnols.
1649 : début de la fronde parlementaire contre le pouvoir royal.
1650 : début de la fronde nobiliaire.
1652 : victoire royale d’Étampes sur les frondeurs.
1653 : fin de la fronde.
1654 : sacre de Louis XIV.
1658 : bataille des Dunes, victoire sur les Espagnols.
1659 : paix des Pyrénées, fin de la guerre contre les Espagnols.
1662 : les Anglais restituent Dunkerque aux Français.
1667 : l’Espagne déclare la guerre à la France, prise de Lille par Louis XIV.
1668 : conquête de la Franche Comté par les Français.
1672 : début de la guerre de Hollande.
1673 : prise de Maastricht par les Français, coalition des Espagnols, Hollandais, de l’Empereur d’Allemagne, et du duc de Lorraine contre la France.
1674 : victoire de Sinzheim sur le duc de Lorraine.
1675 : victoire de Colmar sur les Impériaux, libération de l’Alsace. Victoire navale de Stromboli sur les Espagnols.
1676 : victoire navale d’Agosta sur les Hollandais, destruction de la flotte espagnole à Palerme.
1677 : victoire de Cassel sur les Hollandais.
1678 : prise de Gand par les Français.
1678 : Traité de Nimègue, fin de la guerre de Hollande, la France obtient l’Artois et plusieurs places fortes.
1681 : début des Dragonnades contre les protestants.
1684 : prise du Luxembourg par les Français.
1685 : révocation de l’Édit de Nantes : les protestants sont hors la loi.
1688 : début de la guerre de la ligue d’Augsbourg (l’Allemagne, la Suède, la Bavière, l’Espagne contre la France).
1689 : l’Angleterre déclare la guerre à la France.
1690 : victoires françaises à Fleurus, à Staffarde, et sur mer à Béveziers.
1692 : défaite navale  française à la Hougue, victoire française à Steinkerque sur les Anglais.
1693 : victoire de Neerwinden sur les Anglais, à la Marsaille sur le duc de Savoie.
1697 : traité de Ryswick mettant fin à la guerre.
1701 : début de la guerre de succession d’Espagne.
1703 : victoire française de Höchstädt sur les impériaux.
1704 : défaite de Blenheim face aux Anglos impériaux.
1706 : défaite de Ramilles.
1707 : victoire à Almansa.
1709 : défaite de Malplaquet.
1710 : victoire de Villaviciosa.
1712 : victoire de Denain.
1713 : traité d’Utrecht et reprise de la guerre contre les Impériaux.
1715 : mort de Louis XIV.
1733 : début de la guerre de succession de Pologne.
1738 : fin de la guerre de succession de Pologne par le traité de Vienne.
1741 : début de la guerre de succession d’Autriche, prise de Prague par les Français.
1743 : défaite française de Dettingen.
1744 : déclaration de guerre à l’Angleterre et l’Autriche.
1744-1748 : combats franco-anglais en Inde.
1745 : victoire française à Fontenoy sur les Anglais.
1746 : prise de Bruxelles par les Français, victoire française de Rocou.
1747 : victoire française de Lawfeld sur les Anglais.
1748 : prise Maastricht par les Français, traité d’Aix la Chapelle mettant fin à la guerre de succession d’Autriche, la France restitue toutes ses colonies.
1754 : combats franco-anglais pour la possession de l’Ohio, capitulation anglaise, échec de Dupleix en Inde.
1755 : blocus du Canada français par les Anglais.
1756 : début de la guerre de sept ans.
1757 : victoire française sur les anglais à Kloster, défaite de Rossbach face aux Prussiens.
1758 : défaite française à Krefeld face aux Anglo- prussiens.
Capitulation de Louis Bourg au Canada face aux Anglais, victoire française de Carillon au Canada.
1759 : défaite française à Minden face aux Prussiens.
Défaite navale de Belle Ile face aux Anglais.
1760 : capitulation de Montréal.
1761 : perte de Pondichéry en Inde.
1762 : prise de la Martinique par les Anglais.
1763 : traité de Paris, fin de la guerre, la France cède le Canada, le Mississipi et la Louisiane.
1777 : début de la guerre d’indépendance aux Amériques. Soutien français en sous-main.
1780 : envoi d’une armée en Amérique.
1781 : victoire franco-américaine de Yorktown.
1782-1783 : batailles franco-anglaises aux Indes et aux Antilles.
1783 : traité de Versailles mettant fin à la guerre d’Indépendance.
1789 : début de la révolution française.
1792 : la patrie est déclarée en danger, chute de Louis XVI.
1793 : Louis XVI est  guillotiné, déclaration de guerre à l’Angleterre, l’Espagne, la Hollande, levée de 300 000 hommes, soulèvement de la Vendée, guerre civile.
1795 : conquête de la Hollande, annexion de la Belgique.
1796 : campagne d’Italie par Bonaparte.
1797 : victoire de Rivoli.
1798 : expédition d’Égypte.
1799 : occupation de la Syrie, perte de l’Italie victoires françaises en Suisse et en Hollande.
1800 : victoire de Marengo et de Hohenlinden sur les Autrichiens.
1801 : La rive gauche du Rhin à la France (traité de Lunéville), évacuation de l’Égypte.
1802 : rétablissement de l’esclavage dans les colonies.
1805 : Napoléon envahit l’Allemagne; victoire d’Ulm, défaite de Trafalgar, victoire d’Iéna.
1806 : prise de Berlin, blocus contre l’Angleterre; occupation de Vienne, victoire d’Austerlitz.
1807 : victoire d’Eylau, de Friedland, Traité de Tilsitt, prise de Lisbonne.
1808 : occupation des États pontificaux, soulèvement de Madrid contre les Français, capitulation des Français à Cintra, évacuation du Portugal.
1809 : victoires à Eckmühl, Wagram, Ocana, conquête des Antilles par les Anglais.
1810 : apogée de l’Empire.
1812 : campagne de Russie, victoire de la Moscow, défaite de la Bérézina.
1813 : révolte de l’Allemagne, victoires de Lützen et Bautzen, victoire de Dresde, invasion de l’Aquitaine par les Anglais, défaite française de Leipzig.
1814 : campagne de France, abdication de Napoléon
1815 : retour de Napoléon, défaite de Waterloo.
1830 : révolution de juillet, prise d’Alger.
1843 : guerre franco-marocaine.
1848 : révolution de Février.
1849 : expédition militaire à Rome pour réinstaller le Pape.
1853 : occupation de la Nouvelle Calédonie.
1854 : guerre de Crimée, victoire d’Alma.
1855 : victoire de Sébastopol.
1858 : début de l’occupation d’Indochine.
1859 : prise de Saigon, guerre contre l’Autriche, victoires de Magenta et Solférino.
1862 : guerre du Mexique.
1867 : évacuation du Mexique.
1870 : la France déclare la guerre à la Prusse, défaite de Sedan, abdication de Napoléon III,  révolte de la Commune de Paris.
1871 : massacre des communards, perte de l’Alsace Lorraine.
1873 : fin de l’occupation prussienne.
1874 : la France occupe la Cochinchine.
1881 : La France instaure son protectorat en Tunisie.
1885 : La Chine reconnaît le protectorat français sur le Vietnam.
1891 : La France conquiert le Congo.
1893 : La France impose son protectorat sur le Laos.
1895 : création de l’Afrique Occidentale Française.
1896 : annexion de Madagascar.
1897 : La France crée l’Indochine.
1900 : La France participe à la guerre contre les boxers en Chine.
1904 : accord colonial franco-anglais.
1911 : coup de force allemand à Agadir.
1914-1918 : première guerre mondiale.
1923 : occupation de la Ruhr par les Français.
1939-1945 : deuxième guerre mondiale.
1945-1954 : guerre d’Indochine.
1954-1962 : guerre d’Algérie.
2014 ? :
   
    100 0971
 
   
   
 
 
   
     
 
 
   

Partager cet article

Repost 0
Published by francoisdesvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de francoisdesvignes
  • Le blog de francoisdesvignes
  • : Blog de reflexion royaliste sur les enjeux politques et de société de la France et de l'Europe.
  • Contact

Profil

  • francoisdesvignes
  • Royaliste exilé en ASIE ; j'y travaille dans un cabinet d'avocats ; j'ai écrit un livre (Demain en France, le Roi, ed Benevent).Un autre en prerparation sur la Pax Francia; je collaborre à mes heures perdues à différents medias sur le web.
  • Royaliste exilé en ASIE ; j'y travaille dans un cabinet d'avocats ; j'ai écrit un livre (Demain en France, le Roi, ed Benevent).Un autre en prerparation sur la Pax Francia; je collaborre à mes heures perdues à différents medias sur le web.

Recherche

Archives